Sélectionner une page

L’histoire du trio Les Fées Minées débute en 1995 où deux d’entre elles se rencontrent aux alentours de Besançon.

Véro auteure compositrice et multi-instrumentiste : guitare, voix, piano, batterie, accordéon diatonique, instruments à vent et traditionnels… Et Soph, auteure compositrice qui interprète à ce moment-là ses propres chansons folk mélancoliques à la guitare. Avant de devenir « Les Fées minées », elles jouent dans plusieurs groupes :

En 1995 : Gärgoil, trio heavy trash metal core qui parcourt la scène rock et metal du moment pendant 5 ans et sort 3 opus.

Véro – batterie, chant / Soph – guitare, chant / Dich – basse, chant

De 2000 à 2005 : elles rejoignent le groupe punk Lysteria pour 5 années. Le groupe sort un Ep vinyl, un album cd et réalise des tournées sur les scènes punk metal de France, Suisse, Allemagne, Pologne, Espagne, Belgique, Hollande.

Véro – batterie / Soph – guitare électrique / Aurélia – sax / Steph – guitare, chant / Alex – basse / Sylvia – chant

C’est dans le même temps, dès 2000, qu’elles créent le duo « Les Fées Minées ». Offrant un large registre de voix, dans un style progressivement inclassable allant de la valse gouailleuse au chant clair, des harmonies à deux voix au sifflet, du texte scandé au guttural metal qu’elles nommeront le folk’n roll.

Ecritures et compositions se répartissent entre les deux artistes au gré de l’inspiration. Textes percutants et poétiques (français, anglais et russe), lucidité et regards critiques sur le monde.

Soph – guitare, chant / Véro – chant, accordéon diatonique, guitare, ukulélé, cajón, flûte, spacedrum

En 2008 : Cès rejoint le duo, et bien vite deviendra indispensable tant pour parfaire l’autonomie sonore souhaitée par Les Fées Minées que pour leur programmer des concerts. Cès devient l’ingé son, tourneur et assure la com’. 

 

 

La même année Yano, accordéoniste-batteuse percussionniste, quitte la Belgique et son groupe de folk européen festif Obidao pour les routes avec une batterie.

En 2014 : Yano rencontre le duo par escale croisée dans un lieu plus qu’improbable, où Les Fées Minées font une halte avant d’aller jouer dans un village du Sud-Est. Le courant passe et elles décident de faire la route ensemble. Yano s’embarque avec Les Fées Minées.

En 2015 : le duo sur scène prend la forme du trio, Yano monte sur scène avec une batterie qu’elle décompose pour la circonstance et un accordéon diatonique. Elles se lancent alors dans de nouvelles aventures à quatre !

Soph – guitares, chant / Véro – chant, accordéon diatonique, ukulélé, flûte, spacedrum / Yano – mini Batterie, cajón, accordéon diatonique / Cec’ 6loups – son, com et tourneureuse

Les concerts s’enchaînent pour Les Fées Minées dans des lieux aussi divers que cafés-concerts, fêtes de village, squats, rendez-vous militants, SMAC et autres festivals… à travers la France, la Suisse et la Belgique.

Plus de 20 ans de scène(s), de références littéraires et musicales allant de Neil Young, Doors, America, Patti Smith, Ange (dont elles font la première partie en juin 2014), Thiéfaine, Mike Oldfield, Renaud, pour rebondir sur le folk irlandais, Marc Perrone, Fréhel, Bourvil, Michèle Bernard en passant par Sepultura, Lofofora, L7, Tagada Jones, Inner Terrestrial, Motörhead…